Formation Post-Permis

Une formation complémentaire juste après le permis, pour quoi faire ? Forcément ça interpelle…

C’est avéré, beaucoup de conducteurs novices se sentent pousser des ailes au cours de la période qui suit l’obtention de la carte rose et se retrouvent trop souvent impliqués dans des accidents routiers parfois mortels.

C’est pour palier à ce phénomène dit de « surconfiance », que le gouvernement a mis en place la formation complémentaire dite « post-permis ».


A qui s’adresse la formation complémentaire au permis ?

La formation post-permis s’adresse aux conducteurs titulaires d’un permis de conduire (catégorie B mais aussi A1, A2 et B1) depuis au moins six mois et au maximum douze mois.

Ce parcours formatif n’est pas obligatoire et repose sur une démarche volontaire.

Pour pouvoir y prétendre, le conducteur ne doit avoir commis aucune infraction donnant lieu à retrait de points, mesure de restriction ou encore suspension du droit de conduire pensant sa période probatoire. ?


Quelle est la durée de la formation post-permis de conduire ?

La formation complémentaire au permis de conduire dure sept heures.

Elle est dispensée par un professionnel de la conduite et de la sécurité routière au sein des écoles de conduite labellisées qualité.

L’apprentissage s’effectue par petits groupes de six à douze personnes maximum.


Quel est le programme de formation complémentaire ?

Le parcours se déroule en deux temps :

• La matinée est consacrée au questionnaire d’auto-évaluation et à la perception des risques.

Durant cette phase, l’enseignant de la conduite peut proposer des exercices sur simulateur afin d’amorcer une réflexion collective autour des dangers de la route.

L’objectif de cette matinée vise à améliorer la compréhension et la gestion des situations de conduite complexes.

• L’après-midi aborde la mobilité sous divers aspects.

A travers cette séquence, l’enseignant amène l’élève à construire et anticipé ses déplacements, conscientiser ses choix de mobilité et découvrir d’autres façons – plus respectueuses de l’environnement – de se mouvoir.

Le but de cette session : rendre tout déplacement plus sûr et plus citoyen par des choix de mobilité responsables.


Quels sont les avantages de la formation post-permis de conduire ?

En quoi consiste l’écoute pédagogique ? Pendant que vous conduisez, vous observez, vous écoutez les explications et les conseils de l’enseignant et vous participez de manière active en faisant part de vos observations et de vos réflexions.

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous présenter aux épreuves du permis de conduire.


Comment se déroule l’examen ?

• Le suivi d’une formation complémentaire offre une réduction de la période probatoire : obtention des points en 1 an et demi au lieu de 2 en conduite accompagnée, 2 ans au lieu de 3 après une formation traditionnelle.

• Le parcours formatif basé sur l’auto-réflexion et l’analyse de la perception des dangers permet une réelle prise de conscience des risques de la route à un moment où le conducteur novice commence à être plus sûr de lui donc moins vigilant.

• Le travail collectif à partir de situations concrètes améliore les capacités du jeune conducteur à faire face à des situations de conduite complexes. A l’issue de la formation post-permis, le conducteur novice – mieux armé face aux dangers de la route – adopte naturellement une attitude responsable réduisant ainsi les probabilités d’accident.

• La formation complémentaire au permis de conduire pose la question de l’environnement. C’est une occasion inédite pour le conducteur d’appréhender des modes de transport alternatifs tels que le covoiturage, l’auto-partage, etc…